Méthodologie

L’outil Mét@For a été conçu pour affiner la connaissance au plan régional sur le lien entre la formation des individus et le métier qu’ils exercent. Certains travaux précédemment menés à l’ORM ont montré que ce lien était plus ou moins fort et qu’il variait sensiblement selon la spécialité de formation ou le métier exercé (Gay-Fragneaud P., Salord A., Métiers-formations, quelles relations en Provence – Alpes – Côte d’Azur ?, ORM, « En quelques chiffres », n° 11, 2013).

Derrière ce questionnement se confrontent deux approches du lien formation-emploi :

  • Un lien « théorique » qui détermine les métiers préparés par les formations, tels qu’ils sont identifiés par les certificateurs dans les référentiels professionnels de certification.
  • Un lien « observé » qui renseigne sur les métiers que les personnes exercent réellement après avoir suivi une formation donnée. Cette deuxième approche, basée sur l’observation de la réalité du marché de l’emploi régional et des parcours professionnels des individus, renvoie à un spectre plus large de métier, correspondant ou non aux métiers préparés en formation.

Afin d’approfondir ces deux approches de manière quantitative et à un échelon régional, l’outil Mét@For s’appuie sur des principes méthodologiques basés sur une exploitation et une mise en relation innovante de deux sources de données.

D’une part, le lien « théorique » est appréhendé grâce à l’exploitation de l’outil Certif info, qui recense les codes ROME attachés de manière règlementaire à chaque certification et les traduit en métier (FAP de la Dares).

Ce processus se décompose en trois étapes :

Cette mise en correspondance permet de recenser l’ensemble des métiers liés aux certifications contenues aujourd’hui en PACA dans une filière de formation donnée. Une classification de ces métiers est ensuite réalisée à partir de la fréquence avec laquelle ils apparaissent, selon trois catégories : « cibles », « connexes », « périphériques » (méthode de classification des écarts types et pondération selon le type de certification).

La même méthodologie est appliquée pour déterminer l’ensemble des filières de formation liées à un métier donné.

D’autre part, le lien « observé » est défini à partir d’une exploitation régionalisée de l’Enquête emploi de l’Insee, seule source de données exhaustive comprenant pour chaque individu en emploi la double information de sa spécialité de formation et de son métier détaillé. La spécialité de formation (NSF) correspond ici à celle du plus haut diplôme obtenu par la personne (quelle que soit l’année d’obtention du diplôme, ce qui signifie qu’il ne s’agit pas forcément du dernier). Afin d’obtenir des informations fiables sur un panel suffisant au plan régional, cinq enquêtes ont été empilées (2008 à 2012). Un seuil de significativité a également été appliqué, en-deçà duquel les données ne sont pas détaillées dans l’outil.

L’analyse du lien formation-emploi proposée dans cet outil met en regard de manière statistique ces deux approches. Elle vise à caractériser la population des actifs en emploi de la région, selon qu’il y ait correspondance ou non entre le lien « théorique » et le lien « observé » :

  • les métiers exercés par les personnes sont-ils considérés comme étant en lien avec leur formation ?
  • les personnes en emploi ont-elles une formation considérée comme étant en lien avec le métier qu’elles exercent ?
    Cette correspondance est schématisée selon trois niveaux d’intensité : « lien fort » (correspondant aux métiers cibles ou aux filières principales) ; « lien modéré » (correspondant aux métiers ou filières connexes et périphériques) ; « sans lien ». Il s’agit ici d’un lien exhaustif et non territorialisé, c’est-à-dire élargi à l’ensemble des formations existantes, ou ayant existé par le passé, au niveau national ; ceci afin d’être en cohérence avec la diversité des parcours de formation des individus observés.

Dans la mesure où la relation emploi-formation s’inscrit dans un système global composé à la fois du tissu productif régional, de la demande sociale des individus et de l’offre de formation présente sur le territoire, l’outil Mét@For apporte également les éléments de connaissance nécessaires à cette compréhension d’ensemble. Ainsi, le regroupement de multiples sources de données permet de contextualiser l’analyse du lien formation-métier grâce à une information régionalisée sur :

  • l’offre de certification dans les différentes filières de formation ;
  • les conditions d’emploi et les caractéristiques des employeurs dans les différents métiers ;
  • les caractéristiques des personnes en formation, en emploi ou en recherche d’emploi.
 
Projet financé avec le concours de l'Union européenne
avec le Fonds social européen.
Union Européenne Région Provence Alpes Côte d'Azur Ministère